S’expatrié en Thaïlande

Thaïlande : un lieu parfait pour l’expatriation ?

Jeunes, travailleurs ou retraité, vous rêvez de partir vivre en Thaïlande avec sa condition de vie agréable et la splendeur de son paysage. En effet, le pays attire les expatriés par les opportunités qui s’offrent à eux. 

Depuis des décennies, il est considéré comme un pays d’expatriation privilégié pour les travailleurs occidentaux. La vie à Thaïlande offre beaucoup d’avantages surtout sur le plan économique pour tous ceux qui souhaitent changer radicalement leur vie en s’expatriant dans un nouveau pays. Faire du Royaume de Siam votre terre d’accueil et votre ville est l’un de vos plus grands souhaits ? Voici quelques idées sur la Thaïlande qui pourra sans doute vous aidez pour votre expatriation. 

S’installer à Thaïlande : comment faire pour y parvenir ?

Pour pouvoir aller sur le territoire thaïlandais, la disposition d’un visa est indispensable, voire obligatoire. A vrai dire, l’obtention d’un visa long terme est plus ou moins compliqué si vous ne n’avez pas encore du travail qui vous attend là-bas ou si vous êtes marié(e) avec un thaï. 

Pourtant, il y a des solutions envisageables pour pouvoir obtenir un visa long terme notamment la demande d’un visa touriste qui demeure la première option. En faisant cela, il vous est possible de pouvoir rester au pays jusqu’à trois mois. 

Si vous êtes un(e) étudiant(e), la deuxième option est la demande d’un visa étudiant en vous inscrivant dans une école thaïlandaise ou anglaise, selon votre choix. En demandant un visa étudiant, vous allez pouvoir rester sur le territoire pour une durée de 6 mois au minimum. 

Cependant, aucun de ses visas ne vous offre la possibilité de trouver du travail tout de suite. Durant votre séjour, vous pourrez effectuer des recherches. En contractant un nouvel emploi, vous pourrez avoir un visa non immigrant avec un permis de travail. 

Comment trouver du travail en Thaïlande ?

Sur le côté professionnel, il y a une grande opportunité s’offre à vous car il y a une possibilité de se construire une agréable expérience professionnelle. De plus, vu l’accentuation de la conjoncture économique de la Thaïlande, vous aurez une grande chance de travailler dans un pays où l’économie ne cesse de s’accroître.

Pourtant, pour pouvoir trouver facilement du travail, la maitrise de langue anglaise est vraiment indispensable. Puis, la collaboration avec un thaï (avocat par exemple) va beaucoup vous aider si vous pensez à monter une affaire, surtout en ce qui les démarches administratives (en langue thaïlandaise). 

Les conditions pour obtenir un travail en Thaïlande sont différentes car il existe certains emplois qui excluent formellement les étrangers. Une offre d’emploi réservé aux étrangers n’existe pas. La meilleure façon de pouvoir trouver un travail est de consulter le site local ou créer un profil sur LinkedIn. Le salaire minimum pour un étranger qui dispose un permis de travail est de 50 000 bahts (environ 1200 €). La durée de travail légale est de 8 heures par jour, du lundi au samedi. La loi octroie un droit de congé de 2 semaines payées par an. 

Concernant le marché du travail, l’obtention d’un permis de travail pour les étrangers est plutôt difficile. Par exemple, si une entreprise étrangère demande la possession d’un permis de travail, elle doit posséder un capital de 2 millions de THB au minimum, et employer des salariés thaïlandais. 

Le mariage mixte en Thaïlande

Le mariage civil en Thaïlande est célébré par le bureau des affaires civiles, c’est-à-dire que l’enregistrement fait partie des procédures administratives. Ce qui implique que les autorités locales disposent pleinement la compétence pour célébrer tous les mariages (peu importe la nationalité). Le mariage mixte est facile à arranger. Pour un(e) étranger (e) qui souhaitent se marier avec un(e) thaïlandais(e), il est indispensable d’apporter un passeport, qui va prouver son statut de célibat. L’âge matrimonial en Thaïlande est de 17 ans. 

Le système de Dot

Ce système fait partie de la culture thaïlandaise, plus connu sous le nom de « Sin Dot », ce dernier consiste à un paiement d’argent aux parents de la femme en signe de reconnaissance et de gratitude, mais cette somme va ensuite être rendue au couple afin de les aider à mieux débuter leur vie. Cette pratique, qui est devenu une coutume, est obligatoire. Elle est entrevue comme une stabilité financière. Le montant de la dot varie selon les qualités de la jeune mariée (niveau d’études, statut social, etc.)

Le divorce avec un(e) thaïlandais(e)

Il existe deux types de divorce en Thaïlande : le divorce contesté et le divorce incontesté. 

Le divorce incontesté implique la forme officielle du divorce en Thaïlande. Il s’agit d’un divorce par consentement mutuel. La plupart des couples choisit cette procédure car c’est moins onéreux et rapide.  Tandis que le divorce contesté est très couteux avec une longue procédure. Ce type de divorce est utilisé lorsque l’un des époux a une raison valable de rompre le mariage alors que l’autre refuse. Les couples choisissent également cette procédure dans le cas où il a des questions non résolus à l’amiable par les époux, qui sont relatives au partage des biens communs et à la garde des enfants. Les mariages non enregistrés ne sont soumis à aucune de ces procédures. 

Les principales causes de divorce en Thaïlande sont : l’adultère, le manquement aux obligations nées du mariage, l’abandon de famille par l’un des conjoints…

Le système éducatif thaïlandais

La scolarité est obligatoire pour les enfants entre 6 à 15 ans. Les écoles publiques thaïlandaises sont gratuites. Il y a également des établissements scolaires privés très prestigieux mais les frais de scolarités sont couteux. Les écoles en Thaïlande, en français ou en anglais sont disponibles. 

Les avantages de vivre en Thaïlande

Avec un coût de la vie qui est moins onéreux comparé à celui des occidentaux, nombreuses sont les choses que vous allez pouvoir faire, sans parler de la beauté des paysages et la qualité des cuisines à des prix abordables, qui sont les principales raisons qui poussent les occidentaux à s’installer en Thaïlande.  

 

 

L’expatriation retraite est aussi une très bonne idée, contrairement à l’expatriation professionnelle. Les personnes qui ont plus de 50 ans peuvent demander un visa OA avec le paiement de certaines sommes ou fournir la preuve de jouissance d’un revenu régulier pour pouvoir séjourner légalement en Thaïlande. 

Enfin, surnommé le pays du sourire, Thaïlande renferme une population chaleureuse et accueillante. 

Julia R

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.